critères d'insatisfaction des Français face à leur logement

Les 5 plaies du logement selon la dernière étude Qualitel Ipsos


critères d'insatisfaction des Français face à leur logement

Qualitel est une association qui œuvre pour la qualité du logement de puis 1974. En octobre 2017, elle a publié une étude qui montre une fois de plus l’importance de la dimension thermique et énergétique pour le logement.

Une étude a été menée auprès de 2700 personnes en France qui ont répondu à 80 questions. Cette étude mesure la satisfaction ou l’insatisfaction des Français vis-à-vis de leur logement.

Le baromètre du logement établi par Qualitel et Ipsos fait le point sur la qualité de vie à la maison.

Le confort thermique et la consommation énergétique sont considérés comme  des « plaies » de la qualité de vie quotidienne des français.

Parmi les 15 critères proposés, 5 sujets apparaissent clairement comme les principaux facteurs d’insatisfaction.

Les trois premièrs facteurs sont relatifs à l’isolation thermique ou à l’isolation acoustique. Ensuite viennent la qualité des matériaux et la qualité de l’air intérieur.

  • N° 1, l’inconfort thermique : La première raison d’insatisfaction relevée par les personnes interrogées est le confort thermique, ou plutôt leur inconfort thermique.
    La moitié des Français ont souvent trop froid chez eux en hiver. Ces mêmes Français ont trop chaud l’été dans leur logement.
  • N°2, la consommation énergétique : Plus du tiers des Français estime que les factures de chauffage et d’énergie en général sont trop lourdes. C’est le chauffage électrique qui suscite le plus d’insatisfaction et cela surtout dans les logements les plus anciens.
  • N°3, une isolation acoustique insuffisante : 30% des Français du panel se plaignent des bruits venant du voisinage et de l’extérieur. Ce taux monte jusqu’à 30% pour les personnes habitant un studio.
  • N°4, la qualité des matériaux de construction : 25% des répondants estiment que la qualité des matériaux de construction de leur résidence est insuffisante.
  • N°5, la qualité de l’air intérieur. 21% des personnes interrogées disent que l’aération et la ventilation leur semblent de mauvaise qualité.

Les résultats sont un peu différenciés selon la région de résidence.

Ce sont les Parisiens intra-muros qui s’estiment les moins satisfaits, y compris comparativement aux résidents des autres départements de la région d’Ile de France. C’est surtout dans le domaine du bruit que la différence se fait ressentir : 40% des Parisiens se plaignent du bruit contre 20% sur le reste du territoire.

Pour en savoir plus sur l’étude et le baromètre, voir le site de qualitel www.qualite-logement.org

 

 

 

Actualités

Actualités

Conseils

Conseils

  • Définition d’une entreprise RGE

    Depuis quelques années, la notion d’entreprise RGE revient dans les médias, mais également dans les textes de loi régissant la mise aux normes des habitations. Si on entend souvent le […]

Dossiers

Dossiers

  • Les travaux d’isolation intérieure les plus importants rénovation énergétique de bâtiment

    Pourquoi réaliser des travaux d’isolation intérieure ? Les défauts d’une maison mal isolée sont bien connus. Inconfort thermique (sensation de froid, de chaleur étouffante), problèmes d’humidité et de condensation, pourrissement des […]

Interview

Interview

  • Interview d’un éco-technicien de l’AFIH diagnostic thermique d'une maison

    Après l’interview du gérant de l’AFIH, nous avons posé quelques questions à l’un de nos éco-technicien. Le but étant de nous expliquer une partie de son travail en quelques phrases. […]