exemple de chèque énergie

Le chèque énergie une bonne nouvelle pour vos factures


exemple de chèque énergie

Un nouveau chèque énergie remplace les anciens tarifs sociaux de l’énergie : il vient en aide aux ménages à revenus modestes.

Ce dispositif qui a été testé sur 4 départements depuis mai 2016, s’étend depuis le 1er janvier 2018 sur tout le territoire français.

Qui est éligible au chèque énergie ?

Cette aide est soumise à des plafonds de ressources calculés à partir du revenu fiscal de référence par unité de consommation. C’est-à-dire qu’ils combinent le revenu de votre avis d’imposition et le nombre de personnes de votre foyer.

Par exemple :

  • un célibataire sans personne à charge doit avoir un revenu de moins de 7700 euros
  • un couple avec 2 enfants ne doit pas dépasser 16170 euros.

Vous ne devez pas nécessairement habiter une maison individuelle ! Même les personnes résidant dans un logement collectif peuvent en bénéficier pour payer leur facture personnelle.

Voir le reportage de France Télévisions qui traite un exemple et qui en plus vous montre un chantier d’AFIH !

Au total, 4 millions de ménages devraient recevoir cette nouvelle aide.

Comment recevoir votre chèque énergie ?

Toute personne faisant une déclaration de revenus et répondant aux conditions d’éligibilité reçoit automatiquement dans sa boite aux lettres, un document qui permet de déclencher un remboursement. Ceci sans aucune démarche spécifique.
Le gouvernement français annonce que les chèques énergie seront envoyés aux bénéficiaires à partir du mois d’avril 2018.

Attention cependant il faut utiliser votre aide dans l’année suivant son attribution. Elle ne doit pas être mise de côté… Votre chèque est valide un an entre le 1er avril et le 31 mars de l’année suivant celle de son émission.

Quel montant peut atteindre ce chèque énergie ?

Chaque chèque énergie peut varier entre 48 et 227 euros. En moyenne, il devrait tourner autour de 150 euros alors que les anciens dispositifs (les « tarifs sociaux ») eux se situaient à 114 euros.

Le coût global de cette aide fiscale devrait s’élever à plus de 600 millions d’euros par an. Elle est financée par les consommateurs d’énergie (via la CSPE ou Contribution au Service Public de l’Electricité qui est prélevée sur toutes les factures d’électricité des Français; et  la TICGN ou Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel. C’est donc une redistribution au bénéfice des foyers les plus modestes.

Comment utiliser votre chèque énergie ?

L’important est d’utiliser votre subvention pour un besoin énergétique. Lors des tests effectués avant la généralisation de la mesure, les personnes l’ont utilisé de 2 façons différentes :

  • Soit pour régler une facture de chauffage, qu’il s’agisse d’une facture d’électricité, de gaz, de fioul, de bois, de GPL, de biomasse, de tout combustible servant au chauffage ou à la production d’eau chaude.

Attention, vous ne pouvez pas l’utiliser pour payer un plein d’essence !

  • Soit pour financer des travaux de rénovation énergétique, à condition de faire appel à un professionnel certifié « RGE » et de respecter une liste de travaux définis.

Payer des travaux de rénovation énergétique avec le chèque énergie

Vous pouvez en effet utiliser votre subvention pour financer plus facilement des travaux de rénovation énergétique dans votre logement. Il s’agit principalement des travaux d’isolation thermique, de l’installation de chaudière ou d’un moyen de chauffage économe.

Tous ces travaux sont les mêmes que ceux ouvrant droit au crédit d’impôt de transition énergétique.

Voici la liste définie par la loi de finance 2016, des travaux de rénovation thermique ouvrant ces droits  :

  • Isolation des murs
  • Isolation de la toiture
  • Isolation thermique des planchers bas
  • Isolation des parois vitrées (fenêtres )
  • Équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (ECS) fonctionnant au bois ou autre biomasse
  • Équipements de production d’ECS fonctionnant à l’énergie solaire thermique ou avec une pompe à chaleur
  • Chaudières à condensation ou à micro-cogénération, équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable (certaines pompes à chaleur, énergie hydraulique ou biomasse, énergie éolienne)
  • Régulation et programmation du chauffage
  • Appareils permettant d’individualiser les frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire
  • Calorifugeage
  • Raccordement à un réseau de chaleur
  • Réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) en dehors des cas où la réglementation le rend obligatoire
  • Borne de recharge de véhicule électrique.

Si vous réalisez vos travaux avant le 31 mars de l’année suivant la date d’envoi du chèque, vous pouvez utiliser le chèque énergie pour régler votre entreprise.

Le cas des travaux est le seul permettant de prolonger la validité de votre chèque. Par exemple, vous avez prévu des travaux, mais vous ne les avez pas encore plannifiés, dans ce cas avant la date de fin de validité de votre chèque énergie, il faut:

  • soit appeler un numéro vert « assistance chèque énergie 0 805 204 805 » ,
  • soit remplir une demande de prolongation sur le site officiel. Votre chèque sera alors valable pour 2 années supplémentaires, mais uniquement pour le paiement de travaux de rénovation énergétique.

A savoir : vous pouvez aussi utiliser ce numéro vert du gouvernement en cas de perte du chèque ou …si vous ne le recevez pas !

Actualités

Actualités

Conseils

Conseils

  • Isolation thermique écologique : pourquoi ? rénovation energetique

    Les isolants thermiques écologiques sont des isolants dérivés de matériaux naturels entre autre d’origine animale, minérale ou végétale. Les isolants écologiques sont des matériaux reconductibles et toujours recyclables. Vous souhaitez isoler votre maison de […]

Dossiers

Dossiers

Interview

Interview