rénovation energetique

Présidentielle 2017 et rénovation énergétique : ce que proposent les candidats 


rénovation energetique

 

Vue d’ensemble sur les programmes 

Au regard des programmes proposés par les principaux candidats à l’élection présidentielle de 2017, la rénovation énergétique demeure un enjeu majeur pour les années à venir.

On peut dégager au moins 2 grands axes :

  • l’un concerne le « mix énergétique » (quelle consommation d’énergie, les parts du renouvelable du nucléaire)
  • et l’autre concerne la rénovation, la prévention des pertes thermiques et au coeur de tout cela, l’isolation thermique des logements …

En effet, à l’exception de François Fillon, les cinq candidats qui sont en tête de liste des sondages, font tous de la rénovation énergétique un élément clé de leur programme :

  • Benoît Hamon prévoit un plan de rénovation urbaine et thermique s’élevant à 100 milliards d’euros, et envisage également d’atteindre 50% d’énergies renouvelables pour 2025.
  • Marine Le Pen quant à elle, parle dans son programme d’un prêt à taux zéro dédié à la rénovation thermique, évalué à 300 millions d’euros.
  • En ce qui concerne Emmanuel Macron, il prévoit de mobiliser 15 milliards d’euros en faveur de la transition écologique.
  • Enfin, Jean-Luc Mélenchon envisage de dépenser 50 milliards d’euros pour l’écologie, dont la moitié pour les énergies renouvelables et près de l’autre moitié pour l’isolation thermique.

 

Vue détaillée du programme de chaque candidat

En plus de ces points saillants en faveur de la rénovation énergétique, voici ce à quoi nous devrions pouvoir nous attendre de la part des principaux candidats :

  • Benoît Hamon :

– Mettre en place un bouclier énergétique en faveur des ménages en précarité énergétique

– Favoriser la sobriété énergétique

– Atteindre 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050

– Améliorer le stockage des énergies et favoriser la décentralisation de la production

– Aucun véhicule diesel neuf commercialisé en 2025

  • Marine Le Pen :

– Prioriser l’isolation thermique des logements durant le quinquennat

– Favoriser le développement massif des énergies renouvelables, notamment du bois, du biogaz et de l’énergie solaire

– Suspendre les obligations relatives à l’éolien

– Développer la filière hydrogène

– Réglementer l’exploitation du gaz de schiste

  • Emmanuel Macron :

– Mettre en œuvre un plan de rénovation au niveau national, incluant les passoires énergétiques (sur 10 ans)

– Rendre gratuit le diagnostic thermique des logements

– Faire du crédit d’impôt pour la transition énergétique une prime que l’on peut percevoir immédiatement

– Augmenter les capacités de production éolienne et photovoltaïque

– Développer la géothermie

– Améliorer le stockage des énergies et les réseaux électriques intelligents

– Augmenter le prix du carbone

– Faire disparaître les centrales électriques au charbon

– Interdire l’exploitation et l’exploration du gaz de schiste

 

  • Jean-Luc Mélenchon:

– Favoriser le développement des éco-matériaux pour l’isolation

– Développer l’autoproduction d’énergie et favoriser le partage des excédents

– Atteindre 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050

– Supprimer les subventions relatives à l’utilisation des énergies fossiles

 

  • François Fillon :

Bien qu’il n’en fasse pas un élément phare de son programme prévoit tout de même de :

– Mettre l’accent sur la politique d’économie d’énergie

– Développer les filières françaises d’énergies renouvelables telles que le bois et la géothermie

– Valoriser le biogaz

– Encourager l’autoconsommation

– Développer les techniques de capture et de stockage du carbone

 

Le nucléaire au cœur des divergences 

En termes d’approches pour la consommation et la production énergétique, les programmes des candidats diffèrent surtout par rapport à la question du nucléaire.

Pour le Front National, l’idée est avant tout de maintenir la filière nucléaire française, de favoriser le protectionnisme, en impliquant la Banque de France dans le financement des investissements. Le FN pense également à mettre fin au « dumping social » et renforcer la régulation du secteur de l’énergie en France. Par ailleurs, selon l’équipe de Marine Le Pen, la transition énergétique doit aller de paire avec le nucléaire.

A contrario, la stratégie de Benoît Hamon prévoit de sortir du nucléaire. Pour ce dernier, l’idée est de se concentrer sur la question de la voiture individuelle et de développer le ferroviaire pour réduire la mauvaise consommation d’énergie.

Le programme de Jean-Luc Mélenchon quant à lui se base sur le constat de l’Anthropocène. C’est à dire du constat selon lequel aujourd’hui, les activités humaines entraînent nécessairement des effets néfastes quasi irréversibles sur la planète. Dans ce cadre, son idée est de modifier dans le fond les pratiques en faveur de la rénovation énergétique, et de s’intéresser à de nouveaux indicateurs. Ainsi, il entend privilégier l’intérêt écologique à l’intérêt économique.

En ce qui concerne François Fillon, sa stratégie ne prévoit aucune modification majeure du système énergétique français actuel. Cependant, le candidat républicain prévoit de prolonger l’exploitation des centrales nucléaires, tout en insistant sur le principe de précaution afin de favoriser les recherches.

Actualités

Actualités

Conseils

Conseils

  • Isolation des combles : simple ou double couche ? isolation des combles multicouches

    Pour optimiser le confort thermique d’une habitation, l’isolation des combles est un passage obligé. Deux techniques d’isolation peuvent alors être mises en place pour l’isolation thermique de combles habitables. Simple […]

Dossiers

Dossiers

Interview

Interview

  • Les étapes du diagnostic thermique d’une habitation isolation intérieure afih

    Dans le but d’en apprendre plus sur le déroulement de travaux d’isolation, nous avons contacté un éco-technicien d’une entreprise de rénovation énergétique reconnue. Nous lui avons donc posé quelques questions […]