polystyrene blanc isolant mur exterieur

Quelle épaisseur pour son isolation extérieure ?


polystyrene blanc isolant mur exterieur

Isoler par l’extérieur est une technique particulièrement performante en matière d’isolation thermique de l’habitation. En fonction des performances thermiques recherchées, il convient de bien choisir le matériau isolant à utiliser d’une part. D’autre part, l’épaisseur de l’isolant joue un rôle capital dans l’efficacité de l’isolation dans l’ensemble.

L’épaisseur de l’isolant pour une isolation extérieure aux normes

  • Pour optimiser les performances d’une isolation thermique par l’extérieur, il convient de choisir le matériau isolant en fonction de ses performances thermiques, mais également de choisir une épaisseur adaptée.
  • Afin de répondre aux exigences de la Réglementation thermique 2012, l’épaisseur moyenne requise pour une isolation par l’extérieur est de 15 cm. Cette épaisseur va toutefois varier en fonction du type d’isolant utilisé. En effet, pour une épaisseur identique, la performance thermique ne sera pas la même d’un isolant à un autre.
  • Pour obtenir une résistance thermique de 4 m².K/M, soit une capacité à s’opposer à la variation de chaleur, l’objectif n’est donc pas de chercher à poser une isolation la plus épaisse possible. Il convient toujours de se référer à  la conductivité thermique du matériau ainsi qu’à sa résistance thermique.
  • Concernant l’isolation des murs par l’extérieur, il faut compter 16 cm d’épaisseur pour un isolant présentant une conductivité de 0,040 W/(m.K) contre 12 cm pour un matériau disposant d’une conductivité de 0,030 W/(m.K) pour une résistance thermique égale à 3 m².K/M.

L’influence de l’épaisseur sur la performance thermique

 

Ce qu’il faut savoir en matière d’isolation thermique par l’extérieur, c’est que l’épaisseur du matériau isolant joue un rôle majeur dans la performance thermique de l’isolation. Dans la pratique, plus le matériau est épais, plus il est isolant.

En effet, les premiers centimètres de l’isolant constituent les principales barrières aux variations de température également appelées conductivité thermique. La conductivité thermique agit pour sa part sur la résistance thermique de l’isolant. Plus l’isolant laissera passer le moins de chaleur, plus la résistance thermique du matériau sera importante.

Conformément à la Règlementation thermique en vigueur, la résistance thermique minimum pour isoler les murs de l’extérieur est de 2,3 m².K/M à 2,8 m².K/M. Pour atteindre cette résistance thermique, l’isolant doit faire entre 10 à 12 cm d’épaisseur. Par ailleurs, avec une épaisseur de 17 cm, la résistance thermique atteint les 4,3 m².K/M, la résistance thermique requise pour bénéficier d’un label BBC ou bâtiment basse consommation.

 diagnostic-gratuit-murs

Actualités

Actualités

Conseils

Conseils

  • Isoler les combles pour un meilleur confort isolation des combles

    Isoler les combles n’est pas toujours une priorité pour les propriétaires qui hésitent à se lancer dans des travaux souvent coûteux. Pourtant, c’est une solution qui permet d’améliorer le confort […]

Dossiers

Dossiers

  • Pose d’une isolation dans les combles

    Pour une maison bien isolée toute l’année Des combles mal isolés constituent le premier poste de perte de chaleur de votre maison. L’air chaud, plus léger que l’air froid a […]

Interview

Interview